A quoi voit-on qu’on vieillit ? (2)

Haaaaa, oui, oui, des anecdotes du genre, j’en ai pleeeeeeeeein !

Une petite pour la route.

Ma petite voisine (et babysitter attentionnée du petit de l’Homme) est une ado bien dans ses baskets. Et, comme toutes les ados, elle a un peu de mal en période d’examens (c’est un doux euphémisme).
Un jour elle m’appelle, me demandant si je peux l’aider et lui expliquer son cours d’ « Etude du milieu ».
Heu… Késako ??? »
De mon temps » (aaaaah, ça commence !), ça n’existait pas, hein. Elle m’explique patiemment que c’est de l’étude du milieu, quoi. Ha oui. Oui, oui, oui.
Bon, en ouvrant son cours, je découvre que c’est un mélange de géo et d’histoire. No stress, un niveau 2ème secondaire (4ème pour nos amis Français), je devrais pouvoir affronter. Je m’attaque donc à la pyramide des âges, à l’histoire du port d’Anvers (me souvenais pas d’avoir étudié un truc aussi peu passionnant à 14 ans, moi… Haaaa, le bonheur de la mémoire sélective !) et les différents types de climat (« A quoi ça sert ? Y pleut toujours ici ! » me dira mon ado chérie. « Ben oui, justement, c’est parce qu’on a un climat tempéré maritime » que je lui réponds du tac au tac, assez fière de ma mémoire-qui-sélectionne-ses-souvenirs-assez-bizarrement-faut-bien-avouer).
Bref, à un moment, dans le fouilli qui lui sert de cours, je remarque qu’il manque pas mal de feuilles.
« Où sont tes autres feuilles ? » je lui demande, bien dans mon rôle.
« Quelles autres feuilles ? »
« Ben, sur la feuille donnant la matière à étudier, ta prof a mis d’autres chapitres, là… »
« Ha. Ben ça doit être dans mon classeur, hein »
« Ben non, ça n’y est pas »
Mon ado, pas stressée, se met en chasse des feuilles manquantes. Qu’elle ne trouve pas.
Là, je commence à stresser pour elle quand même…
Je cherche une solution.
Comment j’aurais fait, moi, à son âge, dans sa situation ? (heu… à part me faire purement et proprement étrangler par ma mère)
Je propose:
« Ecoute, tu n’as pas un ami près d’ici, qu’on puisse passer chercher la partie de cours manquante, faire des photocopies et lui rapporter tout cela rapidement ? »

Elle me regarde, hallucinée.

« Ben non, pas besoin, je vais envoyer un sms à machin pour lui demander de scanner ses feuilles et de les envoyer sur ton mail… C’est plus simple, non ? »

A répéter en coeur après moi: je suis un dinosaure, je suis un dinosaure, je suis un dinosaure, je suis un dinosaure…